Lettre aux oblats

Novembre  2020
        

        Chères  Oblates,

    Avec cette lettre,  nous commençons une instruction à plusieurs volets, donnée par
Sr. Godefrieda, notre ancienne Prieure Générale, en 1991 sur le thème : Lire nos directoires.

Les directoires ont été écrits par Notre  Mère Fondatrice, Mère Marie des Douleurs, avant 1960. Depuis, ces textes ont été adaptés et sont devenus notre Règle de Vie.
Cela peut être bon de chercher dans ces écrits anciens, qui ne sont plus notre langage, des perles qui peuvent nous aider dans notre cheminement .

ImageLire nos directoires
 
1. L’Amour de Dieu pour nous

    L’ Amour de Dieu pour nous est la base de notre vie. Nous ne pouvons rien comprendre de notre spiritualité si nous n’en sommes pas convaincues et nous ne le seront jamais assez profondément. Dans nos directoires, ce thème prend une très grande place. Voici quelques citations :
    
    «Une religieuse de Jésus Crucifié sait qu’elle est aimée.»
        «Elle a un tout petit peu compris l’infini désir de
                        Jésus sur elle.»
    «Elle fait du bien autour d’elle rien que pour s’être laissée beaucoup aimer par le
      Divin Crucifié.»

Je pourrais continuer très longtemps. Dans nos directoires, cet Amour est vraiment
la base de tout.

    Notre Mère dit : « Il est si simple de se laisser aimer !».

C’est simple, certainement, mais pas toujours facile. Nous pensons que nous ne méritons pas que Dieu nous aime tant. C’est vrai, bien sûr, mais Dieu ne nous aime pas à cause de nos mérites. Dieu nous aime gratuitement. Que nous sommes lentes à croire !

    Et nous avons si facilement peur .
    
    Nous savons que Dieu a tant aimé le monde, qu’Il a donné son Fils Unique. Jésus s’est donné jusqu’à la mort et la mort sur la croix.

    L’amour c’est le don de soi. Cela nous fait frémir. Pourquoi le Père n’a-t-il pas envoyé douze légions d’anges pour sauver Jésus de la mort ? (Mt 25, 53).
Parce que le Père n’a pas prêté Jésus au monde, Il L’a vraiment donné. Il ne recule pas quand les puissances des ténèbres et de la mort semblent prendre le dessus. Et l’amour est plus fort que la mort. Cet amour sait tirer toujours  le bien du mal. Jésus garde confiance. Il dit oui au Père dans l’amour et cette mort absurde devient source de vie.

    Notre vocation consiste à entrer dans cette dynamique d’amour, dans cette dynamique pascale.      (suite dans la prochaine lettre)




« Vivre d’amour ! »

(...) Vivre d’Amour, c'est bannir toute-crainte
Tout souvenir des fautes du passé.
De mes péchés je ne vois nulle empreinte,
En un instant l'amour a tout brûlé.....
Flamme divine, ô très douce Fournaise !
En ton foyer je fixe mon séjour
C'est en tes feux que je chante à mon aise :
«Je vis d'Amour!...»

Vivre d'Amour, c'est garder en soi-même
Un grand trésor en un vase mortel.
Mon Bien-Aimé, ma faiblesse est extrême
Ah je suis loin d'être un ange du ciel !...
Mais si je tombe à chaque heure qui passe
Me relevant tu viens à mon secours,
À chaque instant tu me donnes ta grâce,
Je vis d'Amour.
(…) Vivre d'Amour, c'est essuyer ta Face
C'est obtenir des pécheurs le pardon
O Dieu d'Amour ! qu'ils rentrent dans ta   grâce
Et qu'à jamais ils bénissent ton Nom...
Jusqu'à mon cœur retentit le blasphème.
Pour l'effacer, je veux chanter toujours :
«Ton Nom Sacré, je l'adore et je l'Aime
Je vis d'Amour !... »
Ste Thérèse de Lisieux