Lettre aux oblats

OCTOBRE 2021
        

        Chères  Oblates,


Nous continuons avec la série :       Lire nos Directoires     - voici la 6ème suite-


7.  Prière et unifification de notre vie

    Bien sûr, il ne peut y avoir de prière continuelle sans que des temps soient exclusivement voués à l’oraison. Des temps où l’on soit exclusivement à l’écoute de Dieu.
    Toute la formation religieuse ne devrait être qu’une continuelle application     de cette invitation de l’Esprit Saint : «Audi, filia, et inclina aurem tuam».                            -- Ecoute, fille, et incline ton oreille! --

Notre Mère commence le directoiresur l’oraison ainsi :
    C’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être, nous apprend      saint Paul. L’oraison consiste à prendre conscience, à des degrés d’intensité     différents selon chaque âme,  de ce fait que nous sommes toutes plongées     en Dieu, toutes animées par Lui et que c’est Lui le coeur de notre coeur.
 
Et un peu plus loin :
    Comme c’est chose simple que l’oraison (…….) c’est la respiration normale     des âmes, leur épanouissement surnaturel.

Notre Mère avait une vision vraiment monastique en parlant de la prière et de la vie. Elle désire que tout soit unifié : chercher Dieu en tout et toujours.
    Notre vie religieuse et notre vie d’oraison ne sont, au fond, que deux mots     pour exprimer une même chose.

    Seule la prière peut transformer la vie. Apprendre à prier, c’est apprendre à     vivre, car on n’a jamais que l’oraison de sa vie….Les sœurs apprendront à     tout unifier dans leur vie.

Ainsi il y a unité entre la prière et la charité fraternelle :
    La charité fraternelle est la preuve continuelle que le Seigneur nous     demande, de la sincérité dans l’amour que nous avons pour Lui.



Entre la prière  et le travail :
    Le travail accompli par amour et en renonçant à ses propre volontés ne     distrait pas de la prière, la prépare au contraire et la prolonge.


Quand on est malade :
    Lorsqu’on est malade, l’esprit devient encore plus instable, les distractions     se font bien plus importantes et on ne peut, pour ainsi dire, plus les chasser.
    Mais raisonnements et méditations ne sont pas l’essence même de la prière.
    Ce qui fait l’esprit d’oraison, c’est l’adhésion à Notre Seigneur, et cela tout le     monde peut le mettre en pratique.

Unité entre la liturgie et l’oraison :

    La liturgie est la règle d’or qui servira de guide dans leur prière.

    L’oraison met en oeuvre toutes le srichesses de la Messe et de l’Office divin…
    Ces richesses infinies resteraient inutilisées et comme mortes pour nous,          si nous ne les assimilions pas par l’oraison.


    Octobre
              mois du rosaire



    Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l'heure de notre mort.
Amen.



Bon mois d’Octobre avec Marie, notre Mêre !
                                    Vos Soeurs de Brou